Accueil

Historique du service des eaux

 

Le service des eaux de la ville de Saint-Quentin est un service public qui a quasiment un siècle et demi d’existence.

En effet, c'est à partir de 1867 que le projet d'élévation et de distribution de l'eau dans la ville vit le jour.

Auparavant, la population Saint-Quentinoise forte de 32 690 habitants (1869), était à peu près privée d’eau. La seule ressource dont elle disposait pour son alimentation consistait en quelques puits forés dans le sous-sol crayeux de la ville au dessus desquels étaient placées des pompes à mains mises à la disposition des habitants pour le puisage de l’eau.

 

Ce mode d’alimentation était tout à fait insuffisant et le puisage de l’eau très difficile. Une alimentation aussi restreinte était loin d’être en rapport avec les nombreux besoins d’une population industrielle.

 

Ne pouvant utiliser les sources dans un environnement proche de Saint-Quentin du fait de leur trop faible altitude, les eaux nécessaires à l’alimentation publique furent élévées au moyen de pompes.

 

D’une qualité supérieure, les eaux des sources du Gros Nard furent préférées à celles de l’Etang du haut. Ces sources sont situées à ce qui était alors le pied de la ville, dans sa partie la plus basse, au milieu de jardins maraîchers et à 71,50 mètres au dessus du niveau de la mer.

 

Un établissement hydraulique, constitué des bâtiments des machines et des chaudières fut édifié rue de Tour Y Val, sur les terrains avoisinants.

 

La distribution des eaux fut également étudiée et notamment la construction de réservoirs, des conduites de distribution avec leurs accessoires et orifices d’écoulement comme les bornes fontaines.

  

 

 

L'année 1960 marqua un tournant important pour les services de l'eau et de l'assainissement avec la création du District de Saint-Quentin.

Le domaine de comptétences des services fut étendu aux communes suivantes : Fayet, Gauchy, Grugies, Harly, Homblières, Itancourt, Lesdins, Morcourt, Neuville-Saint-Amand, Omissy, Rouvroy et Saint-Quentin.

 
   

 

 

En application de la loi n° 99-586 du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la coopération intercommunale, le district fut transformé en communauté d'agglomération au 1er janvier 2000. 

 

 

 

 

Conformément à l'article 2 de l'arrêté préfectoral n°2016-2017, la fusion de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin et de la communauté de commune du canton de Saint-Simon a eu pour conséquence la création de la communauté d'agglomération du Saint-Quentinois à compter du  1er janvier 2017.